Parcours d’expositions Levitations

9 novembre 2018 – 16 décembre 2018

SUPERVISIONS

DES TENTATIVES D’ENVOL

AU REGARD VERTICAL

Avec Pavitra Wickramasinghe – Quadrature – Clement Valla – Rajwa Tohmé – Iocose – Nicolas Maigret – Alain Josseau – Victoire Thierrée – Moussa Sarr – Jean-Benoît Lallemant – Gino de Dominicis – David Spriggs – Cinzia Campolese – Hugo Deverchère – Félicie d’Estienne d’Orves et Éliane Radigue

 

Une fois le rêve d’envol accompli, notre regard avant tourné vers le ciel se retrouve surplombant. Nous couvrons notre ciel d’yeux machines, des satellites aux drones, collectant, cartographiant nos espaces. De la surveillance militaire aux retombées en bombes, nous avons développé notre supervision.

Dans notre soif d’infini, le ciel n’achève pas notre envie d’envol. Le regard tourné vers les astres, nous étendons notre vision à l’échelle des années lumières. Des yeux déportés dépassant la longévité humaine, pour une supervision inter-planétaire.

 

FOCUS AU PANORAMA

 

David SpriggsVision 

Vision de David Spriggs (2009) met clairement l’accent sur les sens. Accentué par une affinité entre le sujet et la nature fragmentaire du support, l’œuvre est une tension créée entre la forme et le vide. Apparaître à la fois comme une implosion et comme une explosion dépendant de la perception de chacun. Le spectateur a l’impression qu’il/elle observe une forme en devenir, mais en même temps en panne. L’expérience immersive créée par Vision fournit au public l’impression qu’il assiste à un événement, quelque chose aux proportions monumentales apparentées au Big Bang. En changeant les points de vue en naviguant autour du travail, la vision est continuellement modifiée, se brisant sur les côtés de sorte que le spectateur ne peut voir que les plans de bords de plusieurs feuilles, ce qui pose la question suivante: y a-t-il en fait une forme, ou juste des images individuelles travaillées par ces lignes de force ? Vision rappelle la rétine humaine et la mécanique de la perception. 

 

 

Félicie d’Estienne d’Orves – Éliane Radigue
Continuum (2018)

Longtemps on a espéré la vie sur Mars, et quoiqu’il n’y en ait pas, la quatrième planète du système solaire demeure une source d’inspiration. Mars est un symbole de l’extra-terrestre, une métaphore de l’altérité.

 

Dans Continuum, Félicie d’Estienne d’Orves a imaginé un film en hommage à la pionnière de la musique électronique Éliane Radigue (née en 1932). Son installation immersive réalisée à partir d’images prises par les sondes de la NASA montre un coucher de soleil sur Mars d’une heure environ accompagnant Koumé (1993), la troisième partie de Trilogie de la mort, oeuvre de la compositrice inspirée du Bardo Thödol, ou le Livre des morts tibétain. Le bardo constitue dans le bouddhisme tibétain ces limbes entre la naissance et la renaissance, l’éveil et le sommeil.

 

Le paysage martien conçu par Félicie d’Estienne d’Orves évolue à travers différentes phases de couleurs, déployant des ciels allant progressivement de l’orange au bleu jusqu’au crépuscule, à rebours de notre coucher de soleil terrien. La composition minimaliste d’Éliane Radigue fait écho à ces champs monochromes, tenant en un seul souffle, profond. Le temps et l’espace ne sont alors que rêve et, telle une brume, se dissolvent dans le visuel et le sonore. Continuum joue avec l’idée d’illusion optique et cosmique : sur Terre comme sur Mars, le soleil ne se couche jamais.

Sean Rose, écrivain et critique d’art


Direction technique : Guillaume Jacquemin – Spatialisation sonore : Lionel Marchetti – Production exécutive : Olivia Sappey  / bOssa
Coproduction : Centre Pompidou – DICRéAM – Arcadi Île-de-France
Durée : 52 minutes – Boucle toutes les heures

 

 

 

 

LES ŒUVRES
 

Take Hold Lightly, Let Go Lightly – Installation
Pavitra Wickramasinghe

Electronique et Mécanique par Jonathan Villeneuve et Pierre Gaudet


Birds of Prey –
Vidéo
Victoire Thierrée

Produit par Jonas Films – Réalisatrice : Victoire Thierrée – Productrice : Elsa Klughertz (Jonas Films) – Assistante de production : Fanny Béguély – Chef opérateur : Agustin Barbaroux – Ingénieur du Son : Amaury Arboun – Monteur Son : Amaury Arboun – Mixeur, étalonneur et Monteur image : en attente de confirmation – Réalisée dans le cadre de la plateforme de production Chroniques, soutenue par la Région Sud, coordonnée par Seconde Nature et ZINC.

 

Vision – Installation
David Spriggs


Satelliten
 – Installation
Quadrature 


Automatique War
– Installation
Alain Josseau

Assistants à la réalisation : Guilhem de Gramont, Loic Bollati – Réalisée dans le cadre de la plateforme de production Chroniques, soutenue par la Région Sud, coordonnée par Seconde Nature et ZINC


Trackpad –
Installation
Jean-Benoît Lallemant

Avec David Vandenberghe – DnR’Sys, ingénieur mécatronique – Source

 

HMPITSS – Installation audiovisuelle
Cinzia C.

Création sonore : Rupert Rose

 

Cosmorama – Vidéo
Hugo Deverchère

Hugo Deverchère / Cosmorama, 2017 / Production Le Fresnoy – Studio national des arts contemporains avec le soutien de Neuflize OBC

 

Universal texture – Encre sur toile
Clement Valla

 

 

In Times of Peace – Drone Memorial – Installation/ Sculpture
Iocose

Consultation ingénieurie : Ian Guy – Video sur dronememorial.org : Celeste Lombardi et Francesco Lascari

 

Airborne – Installation
Zilvinas Kempinas

 

Warzone – Vidéo
Nicolas Maigret

Conception: Nicolas Maigret – DISNOVATION.ORG (2014) – Programmation : Ivan Murit

 

Rising Carpet – Installation
Moussa Sarr

Coproduction : Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée – Ingénierie et pilotage : Vé Production

 

Ligne de Fuite – Installation
Rajwa Tohmé

Production : Bipolar (2018) et Le Fresnoy – Studio national d’arts contemporains (2016). Avec le soutien du DICRéAM (Ministère de la Culture et de la Communication / CNC) et de ZINC dans le cadre du dispositif européen Risk Change

 

 


Une exposition imaginée et produite par Chroniques et Friche La Belle de Mai

Visuel©Trackpad-JBLallemant-DR

INFOS BILLETTERIE

 

5€ / 3€ / (gratuit pour RSA -de 18 ans et étudiants)

 

 

Billetterie sur place

Exposition visible du mercredi au vendredi de 14h à 19h
Le samedi et le dimanche de 13h à 19h

 

INFOS PRATIQUES

 

Friche la Belle de Mai

41 Rue Jobin, Marseille, France

 

arrow Billetterie

LE PASS

 

Les expositions à la Friche la Belle de Mai, au FRAC Provence-Alpes Cote d’Azur et au Gallifet Art Center sont payantes.

PASS parcours d’expositions : 8 €

ACHETER LE PASS