LES ÉCRANS DU PARCOURS RÉVÉLATIONS

Pendant deux semaines, les écrans du parcours Révélations en partenariat avec Cinémémoire et ses Arpenteurs d’images  proposent de parcourir et regarder la ville autrement à travers des images d’archives sur la ville de Marseille, mises en dialogue avec des vidéos de créations contemporaines qui racontent la ville sensible, celle du 21e siècle, et des vidéos qui retracent les moments événements de la journée d’inauguration.

Cinémémoire a sélectionné dans sa collection de films inédits des images qui ont été filmées de 1930 à 1980 sur la Canebière par des Marseillais.

Ces vidéos réinterprétées par Samuel Bester et Sophie-Charlotte Gautier en collaboration avec Véronique Vassiliou, disséminées sur le parcours nous invitent également à décaler notre attention et découvrir, au delà des enseignes, les histoires passées de ces lieux en vibration avec des regards d’artistes d’aujourd’hui.

Ce projet fait partie de Arpenteurs d’images : une action de sauvegarde du patrimoine cinématographique amateur sur le territoire des Bouches-du-Rhône à l’initiative de Cinémémoire. Arpenteurs d’images a pour finalité de présenter un portrait des Bouches-du-Rhône réalisé à partir de films amateurs.

Cinémémoire est une cinémathèque de films de famille et d’amateurs qui conserve et valorise depuis plus de 15 ans le patrimoine audiovisuel local. Sa collection atteint aujourd’hui plus de 1700 heures de films, 5000 bobines.

Ce fonds d’archives cinématographique inédites participe à montrer une image plus juste du passé en proposant à des auteurs de s’emparer de ces petites images de la vie quotidienne des habitants.

Cinémémoire est soutenue par la ville de Marseille, le département des Bouches-du-Rhône et la Région Paca.

 

Biographies des artistes

 

Samuel Bester

Franco-Allemand né à Genève, Samuel Bester a suivi des études aux Arts Décoratifs de Strasbourg où il a pris conscience, avec la complicité de Jean-François Guiton, de l’importance que les arts médiatiques allaient prendre dans sa vie et dans sa recherche artistique. Des rencontres avec Robert Cahen, Jochen Gerz, Harun Farocki ou Jean-Marc Montera nourrissent sa démarche et l’incitent à travailler l’image en mouvement et le son dans de multiples domaines : du film à l’installation en passant par le spectacle vivant. Aux frontières des genres, ses œuvres sont d’inspiration documentaires et poétiques.

Sophie-Charlotte Gautier
Sophie-Charlotte Gautier réalise des films, des installations numériques, des pièces sonores.Le genre documentaire est le moteur de toutes ses créations. Son travail, protéiforme, combine des images et sons aux provenances multiples.

Véronique Vassiliou

Véronique Vassiliou est née dans le quartier de St-Jean-du-Var à Toulon, in extremis (23h55), le 1er janvier 1962.Collectionne, archive, assemble, observe, aligne, bricole, fabrique, monte…

 

Samuel Bester, Sophie-Charlotte Gautier et Véronique Vassiliou vivent et travaillent à Marseille.

 

Une coproduction Seconde Nature, ZINC et Cinémémoire.
En partenariat avec le Bureau des guides du GR2013, le Musée d’Histoire de Marseille, les Galeries Lafayette, l’AGAM et la SOLEAM, Aix-Marseille Université, Le Bar à VRAC et le Longchamp Palace.

› 13H à 18H

Galeries Lafayette
Centre Bourse
28, rue Bir-Hakeim
13 001 Marseille

Agam – Soléam
49, La Canebière
13 001 Marseille

Aix-Marseille Université
63 et 110-114, La Canebière
13 001 Marseille

Bar à Vrac
65, Allée Léon Gambetta
13 001 Marseille

Longchamp Palace
22, boulevard Longchamp
13 001 Marseille

Musée d’Histoire de Marseille
2, rue Henri Barbusse
13 001 Marseille

Pin It on Pinterest

Share This