APPEL A PROJETS CHRONIQUES 2018 - EMERGENCE

Plateforme régionale de soutien à la création d’œuvres numériques d’artistes régionaux émergents.

En préparation de  “Chroniques”  biennale internationale dédiée aux arts et cultures numériques, Seconde Nature et ZINC créent une plateforme de production , soutenue par le Conseil Régional Provence-Alpes-Côte d’Azur, pour l’accompagnement à la production et à la diffusion d’œuvres originales.

Dans cette mission, nous nous entourons d’acteurs et d’institutions de la région PACA : Edis, fond de dotation à Avignon, Le Hublot au 109 à Nice, Les Capucins, Centre d’art contemporain à Embrun et les Fées d’Hiver à Crévoux

Ensemble nous faisons appel aux artistes émergents régionaux pour la production d’une oeuvre originale.

Chroniques, c’est un parcours d’expositions intitulées ‘Lévitations’ entre Aix, Marseille Provence, à l’automne 2018. Au delà des expositions, plusieurs moments événementiels seront programmés : spectacles, concerts, performances et live-audiovisuels.

Dans cette perspective nous soutiendrons plusieurs artistes pour la création d’œuvres et nous leur proposerons une à plusieurs diffusions :

  • Dans le cadre des expositions de Chroniques 2018 à Aix en Provence, Marseille ou Arles.
  • Dans un des lieux d’exposition de nos partenaires régionaux entre janvier et décembre 2019.

Lévitations

Qui n’a jamais rêvé de s’élever dans l’air? De s’extraire de la pesanteur, ayant atteint une légèreté le soustrayant du sol?

La lévitation est d’abord le résultat d’une victoire, une liberté gagnée sur des lois a priori immuables de la physique, la pesanteur et l’attraction terrestre.

La lévitation est paradoxalement une terminologie aussi bien employée par les physiciens (lévitation magnétique, lévitation acoustique) que dans le domaine des religions, en particulier dans la mystique et l’ésotérisme. La science s’intéresse depuis longtemps aux pouvoirs de certains matériaux dits supraconducteur et des très basses températures pour faire entrer la matière en lévitation. Cette technologie est déjà efficiente dans plusieurs domaines telles que les communications et plusieurs expériences récentes poussent même à croire que cette technologie servira pour de futures moyens de transport. L’étendue des applications est immense, la lévitation est le point d’ancrage qui permet aux scientifiques de rêver, de s’extraire un moment du réel pour penser le futur dans un monde où la lévitation magnétique et acoustique trouverait des applications pratiques.

Explorer la figure de la lévitation  d’un point de vue artistique et anthropologique questionne notre perception de l’espace, du territoire, du point de vue et de la représentation qui est aujourd’hui reconfigurée avec les technologies de la mobilité comme le GPS.

Les systèmes numériques de géolocalisation sont venus enrichir un peu plus encore la panoplie des outils technologiques qui façonnent aujourd’hui les nouveaux territoires de l’art. Les artistes s’emparent de ces technologies de géolocalisation et développent des pratiques qui remettent en jeu l’expérience esthétique des lieux.

Aux nouveaux enjeux artistiques et anthropologiques se greffent donc des questionnements politiques avec l’emploi de ces technologies de contrôle mais également des questions ontologiques voire métaphysiques.  Comme l’explique Peter Sloterdijk dans Observation forte « Nous avons désormais affaire à une transcendance technique créée par les habitants de la terre eux-mêmes, qui se distingue des transcendances religieuses ou métaphysiques traditionnelles, chargées d’un code symbolique, du fait qu’elle permet d’obtenir une communication réciproque. »

Le parti pris que nous avons choisi tentera d’identifier ces changements de paradigmes et d’embrasser la figure de la lévitation avec des propositions jouant sur une dimension poétique et sensible et des dimensions politiques, scientifiques et anthropologiques.

Axes de recherches et de programmation :

  • art/science : les physiciens en apesanteur
  • tapis volants, satellites et cartographies : technologies de la mobilité. Déplacements et création artistique  
  • s’extraire du sol : la lévitation comme levier du rêve et de l’imaginaire et comme force de transformation
  • la question du point de vue: démultiplication et regard en plongée sur le monde.

Clôture de l’appel : 8 octobre à minuit
Réunion du comité de sélection : 20 octobre

Aucune information ou renseignement ne sera fourni par téléphone. Si vous avez des questions vous pouvez adresser un mail à candidature@chronique-s.org


Conditions à remplir pour postuler

  • Être basé en région PACA
  • Être soutenu ou accompagné sur le projet par une structure artistique ou culturelle de la Région PACA. Avoir un partenaire hors région serait un plus.
  • Etre un artiste émergent de moins de 35 ans dans le champ de la création numérique ou réaliser sa première création numérique.

Sont éligibles les projets utilisant les outils et technologies numériques sous différents formats tels que :

  • Live Audio visuel
  • Installation visuelle et/ou sonore
  • Installation pour l’espace public ou In situ
  • Performance théâtrale, musicale ou chorégraphique

Sont exclues les propositions relevant de l’œuvre en ligne, du court métrage et du projet photographique


Apport des coproducteurs :  

  • Apport financier : 3000 euros TTC pour chacune des 3 œuvres.
  • Accompagnement à la production :  expertise et conseil auprès du co-producteurs et des partenaires.
  • Accueil en résidence : 10 jours dans un espace de résidence adapté à la création. (cf. description des lieux d’accueil) 
  • Soutien technique : conseil et prêt de matériel pour la diffusion de l’œuvre – en fonction de l’étude de la fiche technique fournie par l’artiste
  • Aide à la diffusion : dans les réseaux français et internationaux des arts et cultures numériques

Espaces d’accueil en résidence

ZINC – Friche la Belle de Mai – Marseille

Le porteur de projet sélectionné aura accès aux espaces de travail de ZINC :  medialab (espace de découvertes et de pratiques numériques) et fablab (lieu de fabrication numérique) de ZINC, ainsi qu’à l’ensemble du matériel qui y est à disposition, à savoir : ordinateurs équipés de logiciels PAO, caméra 360°, masques de réalité augmentée, outils traditionnels de bricolage et machines pilotées par ordinateurs (Imprimantes 3D, découpeuses 2D et laser, CNC), matériel son et vidéo. Aussi, il bénéficiera d’une salle de travail (atelier) et d’un logement sur place.

M2f Créations / Lab GAMERZ – Aix-en-Provence

L’association M2F Créations / Lab GAMERZ existe depuis 2003, fondée par des artistes, son but est de promouvoir la recherche, la création et la diffusion d’œuvres artistiques multimédia et d’accompagner les publics dans la découverte de ces nouvelles formes artistiques.

Depuis 2009 installée au Patio du Bois de l’Aune à Aix-en-Provence, elle développe un laboratoire artistique liant Art, Science et Nouvelles Technologies, en proposant des résidences d’artistes et des ateliers basés sur la transmission de savoir-faire technique et sur la création d’œuvres multimédia.

Cet espace combine divers équipements : ordinateurs, interfaces électroniques (circuits, Arduino…), imprimante 3D, différents types de capteurs, casques d’immersions (Réalité Virtuelle), équipement vidéo 3DS, studio 3D holographique, et plus encore.

Fées d’hiver – Crévoux

Fées d’hiver est un centre de Création d’Arts Numériques qui accueille en résidence des artistes dans un hameau  au coeur de la vallée de Crévoux (Hautes-Alpes). Ainsi nous explorons dans un milieu montagnard la relation entre nouvelles technologies et ruralité, publics et culture numérique.
Le centre propose sur place des hébergements confortables, l’accès à son parc matériel spécifique à la création numérique et une salle voutée de 11m x 9m. Nous accompagnons techniquement et artistiquement les porteurs de projets dans une relation d’échange et de partage. Nous accueillons chaque année près 70 artistes sur 30 résidences. Fées d’hiver anime également un second lieu de création sur le Parc de la Villette à Paris : La FOLIE NUMERIQUE.

 

Le Hublot – Nice

Implanté à l’Entre-Pont, friche artistique, le Hublot mène depuis 2004 son action en faveur de la création en favorisant les relations du spectacle vivant, de la danse, de la musique et du théâtre avec les arts numériques.  L’originalité de sa démarche est cette volonté d’explorer de nouvelles formes artistiques, de sortir des lieux de spectacles traditionnels et d’interroger les relations que les publics entretiennent avec la création artistique. Le Hublot dispose de moyens (Plateau spectacle 6X5 m + espace expositions, bricolages, espaces pour la production d’installations 12X6 m) et de matériels nécessaires à la réalisation d’œuvres. Chaque année, plusieurs projets de création, mêlant la danse, la musique et les technologies numériques sont soutenus par le Hublot.

ZINC • Centre d’arts et de cultures numériques, Marseille (France)

Installé depuis près de 20 ans à la Friche la Belle de Mai, pôle artistique et culturel marseillais, ZINC est un centre de création des arts et cultures numériques. A la fois producteur artistique et culturel et lieu ouvert dédié à tous, ZINC encourage les formes artistiques qui recourent aux technologies numériques et permet à chacun de pratiquer, s’initier, se cultiver, au numérique et au multimédia. Développant ses projets avec des artistes associés et des partenaires dans une logique coopérative, ZINC articule son action entre production, médiation, et coopération, dans une forte volonté de reconnaissance et de recherche des formes artistiques multimédias. Tout au long de l’année, ZINC accueille les artistes en résidence, diffuse des œuvres, développe des ateliers de créativité, anime des rencontres, conçoit et réalise des projets de développement culturel, coordonne des plateformes d’échanges et inscrit son travail sur différents territoires.

Seconde Nature Arts, musiques et cultures numériques, Aix-en-Provence (France)

Reconnue depuis plus de 15 ans pour son engagement précurseur dans la création artistique contemporaine à l’ère numérique, Seconde Nature a pour mission d’accompagner les mutations culturelles de notre société à l’ère numérique au travers des regards singuliers et sensibles des artistes au travers de 4 axes:
– La création numérique
Promouvoir et faire émerger la création numérique. Les liens entre art et technologie constituent une scène artistique qu’il faut accompagner et valoriser sur le territoire en lien avec les institutions culturelles et de recherche du territoire.
– La culture numérique
Comprendre les technologies et ses usages. L’éducation aux média numériques, au code, l’histoire des arts numériques sont au coeur des missions de sensibilisation et d’éducation du pôle transmission.
– La créativité numérique
S’approprier les technologies. L’éveil aux possibilités créatives dans tous les domaines artistiques pour les publics amateurs ou professionnels constituent un troisième pilier fort du projet.
– L’innovation
Anticiper les évolutions numériques.

Pin It on Pinterest

Share This